La Présidente

Catherine Lalumière, née le 3 août 1935 à Rennes, est Docteur en droit et Maître de conférences De 1989 à 1994, elle a été Secrétaire générale du Conseil de l’Europe. Alors que les régimes communistes s’effondraient, elle s’est concentrée, dans le cadre de ses fonctions, sur la nécessité d’établir et de maintenir des contacts en toute circonstance avec les pays entrés dans le processus de démocratisation à la suite de la chute du mur de Berlin, pour les accueillir le plus rapidement possible au sein de la plus ancienne et la plus large des organisations européennes.

Mais l’engagement européen de Catherine Lalumière ne se résume pas à son passage à la tête du Conseil de l’Europe. Forte de son expérience, elle est depuis 2008 la présidente de l’Association des écoles d’études politiques du Conseil, ainsi que de la Maison de l’Europe de Paris et de la Fédération française des Maisons de l’Europe. Elle a également été vice-présidente du Mouvement européen international.

Au-delà de ces activités associatives, Catherine Lalumière a aussi consacré une grande partie de sa vie d’élue politique à l’action européenne. Elue députée de Gironde en 1981, réélue en 1986 et 1988, elle est vice-présidente de la délégation pour les Communautés européennes de l’Assemblée nationale de juin 1988 à juillet 1989. A l’époque, elle est aussi membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, ce qui lui permet de suivre les prémisses du processus de démocratisation en Europe de l’Est avant même 1989. Plus tard, elle sera députée européenne (de 1994 à 2004). Elle est alors présidente du groupe Alliance radicale européenne (1994-1999) puis membre du bureau du groupe socialiste européen (1999-2004). De 2001 à 2004, elle est vice-présidente du Parlement européen.

Catherine Lalumière a aussi exercé des fonctions gouvernementales au sein des gouvernements Mauroy et Fabius. Elle a tour à tour été secrétaire d’Etat chargée de la fonction publique et des réformes administratives (1981), Ministre puis secrétaire d’Etat chargée de la Consommation (1981 à 1984), et enfin secrétaire d’Etat en charge des Affaires européennes (1984 à 1986). Elle est vice-présidente du Parti Radical de Gauche.
Elle a en outre eu des fonctions locales, dont un poste de conseillère régionale d’Ile de France (1998-2004).

Désormais libérée de tout mandat politique, Catherine Lalumière n’a pas hésité pour autant à accepter la présidence de l’Association des écoles d’études politiques du Conseil de l’Europe. « L’Europe est morcelée, c’est une mosaïque d’ethnies, de cultures, de langues différentes. Ceci peut parfois engendrer des incompréhensions et des tensions susceptibles de déboucher sur des guerres. On ne peut sortir de cet engrenage qu’en apprenant à se connaître. En se connaissant mieux, on se comprend mieux. Et cela passe par des contacts. C’est le rôle de notre association de favoriser ces contacts. Finalement, c’est peut-être la potion magique... »