Débat public de l’AEEP à Strasbourg

Chaque année, en marge du Forum mondial de la Démocratie, l'Association des Écoles d'études politiques organise un débat public dans la ville de Strasbourg ouvert aux participants des Écoles, aux anciens élèves, aux membres des institutions européennes et d’administrations/associations locales ainsi qu'aux Strasbourgeois.

9 web

 

Débat public 2018 - Femmes et hommes: même combat pour nos valeurs et nos droits ?

Le mardi 20 novembre 2018 un débat public de l'Association des Écoles d’études politiques (AEEP) a eu lieu à l'École Régionale des Avocats du Grand-Est (ERAGE). 

Les valeurs européennes sont de plus en plus menacées par des mouvements populistes et des gouvernements nationalistes autoritaires qui pervertissent la démocratie et l’État de droit. Femmes et hommes doivent donc lutter ensemble pour protéger nos droits fondamentaux et nos valeurs qui sont indispensables pour la réalisation des droits des femmes, de l’égalité des genres etc.

Intervenants:
Catherine Lalumière (France) – Ancienne Présidente de l’AEEP, Secrétaire générale du Conseil de l’Europe (1989-1994)

Nils Muižnieks (Lettonie) – Président de l’AEEP et ancien Commissaire aux droits de l'Homme du Conseil de l'Europe (2012-2018)

Malcolm Dean (Royaume-Uni) - Ancien rédacteur en chef adjoint de The Guardian et chercheur au Nuffield College, Oxford

Lena Kolarska-Bobińska (Pologne) - Ministre polonaise de la Science et de l'Enseignement supérieur (2013-2015) et ancienne députée européenne

Olga Gulina (Russie) - Fondateur et PDG RUSMPI Institut sur la politique de migration

Modérateur
Jack Hanning - Secrétaire Général de l’AEEP

 

Débat public 2017 - Le populisme : pour ou contre le people ?

Accueillie par l'École Régionale des Avocats du Grand-Est (ERAGE) à Strasbourg, l'Association des Écoles d'études politiques a tenu le 9 novembre 2017 un débat intitulé « Populisme : pour ou contre le peuple ? ».

Les partis populistes ont consolidé leur place sur l’échiquier politique européen. Un tel mouvement, qui s’appuie le plus souvent sur des réalités simplifiées et sur le mythe du transfert du pouvoir au peuple, peut-il avoir un effet stimulant sur la démocratie ? Ou bien est-ce une force qui va à l’encontre du peuple, visant à affaiblir le projet européen et à perturber le fonctionnement démocratique des pays européens ?

Intervenants :
Catherine Lalumière (France) – Présidente de l’Association des Écoles d’études politiques et ancienne Secrétaire générale du Conseil de l’Europe

Ana Gomes (Portugal) – Membre du parlement européen

Krzysztof Bobinski (Pologne) – Président de l’institut de recherche Unia & Polska

Emil Pain (Russie) – Professeur de l’économie, École des hautes études en sciences économiques à Moscou

Quentin Peel (Royaume-Uni) – Représentant de l’Europe Programme à Chatham House

Moderatrice :
Fernanda Gabriel (Portugal) - Radio-Televisão Portuguesa

Les présentations de nos cinq intervenants sur la situation du populisme dans leurs pays ont été suivies d’un débat animé avec le public. Parmi les sujets abordés figurait la question de savoir si le populisme peut être défini et compris de la même manière dans les « vieilles » démocraties occidentales et les « nouvelles » démocraties ou les démocraties post-soviétiques. En outre, le populisme peut-il même exister dans les pays qui ne sont pas du tout des démocraties pluralistes ? A l'occasion du 28e anniversaire de la chute du mur de Berlin, certains parallèles ont été dressés entre le populisme de la fin des années 1980, qui a sans doute eu un impact positif en entraînant la chute de nombreux régimes communistes en Europe, et la forme plus ambiguë du populisme qui s'installe aujourd'hui.

Débat public 2016 - Démocratie et populisme

Le 8 novembre 2016, au centre-ville de Strasbourg, l'Association des Écoles d'études politiques a tenu un débat public sur la question du populisme et de la démocratie. Le débat a eu lieu à l'École Régionale des Avocats du Grand-Est (ERAGE) avec le soutien de la Ville de Strasbourg.

Alimenté par des mensonges simplistes, la propagande et une rhétorique insensée fondée sur le mythe de la restitution du pouvoir au peuple, le populisme nourrit de plus en plus le débat public et menace la démocratie en Europe et au-delà. De Trump à Poutine et du Brexit à Beppe Grillo, qu’entend-on exactement par « populisme » ?

Intervenants :
David Buchan (Royaume-Uni) – Ancien Chef du Bureau du Financial Times à Paris et à Bruxelles

Andrzej Krajewski (Pologne) – Journaliste et régulateur de la radio-télévision (KRRiT)

Alberto Toscano (Italy) – Universitaire, journaliste et Président du Club de la Presse Européenne de Paris

Présidente :
Catherine Lalumière (France) – Ancienne ministre, Présidente de l’Association des Écoles d’études politiques du Conseil de l’Europe.

Le débat a été interprété depuis et vers l'anglais, le français et le russe, ce qui a permis un échange animé entre les orateurs et les participants. Les discussions ont porté en particulier sur les questions suivantes : le populisme est-il une conséquence inévitable du pluralisme ou simplement une maladie temporaire affectant la démocratie ? Que peut-on faire pour contrer le discours populiste et la désinformation ? Comment la stigmatisation des réfugiés, les stéréotypes négatifs à l'égard des migrants et la banalisation du racisme et de la xénophobie ont-ils contribué au populisme ?