Macédoine du Nord - Ecole des politiques publiques « Mère Thérésa » (2003)

L’école des politiques publiques « Mère Thérésa » est opérationnelle depuis 2011 et est organisé par le Centre pour Recherche et l’Elaboration de la Politique en partenariat avec le Conseil de l’Europe. L’école cible de jeunes leadeurs qui s’inscrivent dans les principes du Conseil de l’Europe et qui sont motivés à œuvrer pour une république libérale et multiculturelle. Les participants sont des membres des partis politiques et des organisations civiles, des journalistes, des hommes et femmes d’affaires et des universitaires.

Ecole des politiques publiques « Mère Thérésa »
St. Cico Popovikj
Zgrada 6, Vlez 2, Stan 9
1000 Skopje
Tél. : +389 2 31 09 932
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site web : www.crpm.org.mk
Directeur : Zhidas DASKALOVSKI
 
Zhidas Daskalovski FYROM

 

« L'École s'est engagée à encourager le développement d’un leadership responsable et éthique et à donner aux dirigeants politiques et civiques de tous les secteurs de la vie publique l’occasion de se réunir pour débattre un large éventail de sujets. Elle espère promouvoir les valeurs du multiculturalisme libéral, de l'inclusion et du libre échange d'idées. »



Zhidas DASKALOVSKI, Directeur

 

A propos de l’École

L'École des politiques publiques a été conçue pour former les futurs dirigeants macédoniens qui acceptent les principes du Conseil de l'Europe et qui s'engagent à œuvrer en faveur de la création d'une Macédoine multiculturelle et libérale. L'objectif est de clarifier des sujets tels que la corruption, la criminalité organisée et les droits des minorités, entre autres.

Les participants sont des membres de partis politiques et d'organisations civiles, des journalistes, des hommes d'affaires ou des universitaires. L'école crée également un réseau de personnes qui sont prêtes à écouter les autres malgré des points de vue différents. Il ne s'agit pas pour l'École de transmettre ou de décider des solutions pratiques à des problèmes politiques, économiques et sociaux spécifiques, mais de créer une atmosphère dans laquelle les participants peuvent échanger des idées, des expériences et des connaissances par le biais d'un débat ouvert, afin de mieux développer leurs positions et leurs approches sur des questions plus larges.

Chaque génération de participants assiste à des conférences pratiques d’au moins trois séminaires de trois jours. L'École organise également d'autres activités telles que des ateliers, des débats et des conférences auxquels sont invités d'éminents responsables. Parmi les sujets discutés récemment figuraient les élections et le processus politique; le rôle des médias en démocratie; l'engagement politique des femmes; les négociations, la démocratie et la gestion des conflits; la théorie des conflits sociaux; le lobbying; la corruption.

Les personnes qui seraient intéressés à participer aux séminaires de l'École sont invitées à consulter le site web de l'École pour de plus amples renseignements.

A propos du Directeur

Zhidas Daskalovski est titulaire d'un doctorat de la faculté des sciences politiques de l'Université d'Europe centrale. Professeur de sciences politiques, il est l'un des plus éminents politologues du pays. Il a publié de nombreux articles scientifiques sur la politique en Europe du Sud-Est, et a co-édité plusieurs ouvrages. Zhidas Daskalovski s'est vu décerner le titre de Jeune scientifique de l'année de l'Académie des sciences de Macédoine en 2008, et a reçu plusieurs bourses de recherche prestigieuses, dont la bourse Lord Dahrendorf au St. Antony's College de l'Université d'Oxford. Il possède une vaste expérience en matière de recherche sur les politiques et a travaillé sur des projets tels que le Center for Research and Policy Making, le War Torn Societies Project (WSP), l'Initiative pour les collectivités locales, le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (UNDESA), l'Initiative européenne de stabilité, les rapports de Freedom House et le Bertelsmann Transformation Index.