Grèce - Ecole citoyenne d'études politiques (2014)

En 2014, L’école citoyenne d’études politiques à Thessalonique a rejoint le réseau des écoles d’études politiques du Conseil de l’Europe. L’école propose une formation de haute qualité pour les nouvelles générations de dirigeants politique et de dirigeants de la société civile en Grèce avec en vue d’engager des débats, et des analyses critiques. Les séminaires devraient favoriser l’échange d’idées et d’information et stimuler le dialogue et la coopération entre les acteurs de la société civile, les partis politiques et les médias.

Ecole citoyenne d'études politiques
c/o Symßiosis
Ptolemaion 29A
54630 Thessalonique
Grèce
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Directrice : Despina SYRRI
 
Despina Syrri Greece

 

« Partant du principe qu'il n'existe pas une seule et unique façon d’enseigner le leadership démocratique, mais comprenant qu'il est important de démocratiser le processus éducatif, l'École d'études politiques-Symβiosis en Grèce vise à encourager la gouvernance démocratique et la participation au débat public en promouvant la culture politique démocratique, la participation civique, la liberté des médias et en donnant la parole aux personnes marginalisées ou non-entendues. L’école cherche à faire avancer la recherche et l'application des connaissances. »

Despina SYRRI, Director

 

A propos de l’École

L'École citoyenne d'études politiques propose une formation sur la base de cycles annuels axés essentiellement sur la démocratie, les droits de l'homme et l'État de droit, avec la participation d'experts nationaux et internationaux. Des participants sélectionnés assistent au Forum mondial de la démocratie à Strasbourg, ainsi qu’à une série de réunions multilatérales et bilatérales et d'événements de réseautage. Symβiosis a déjà établi une coopération forte avec des écoles en Turquie et dans les Balkans, et une collaboration avec l'Europe de l'Est, le Caucase et les pays de la Méditerranée du Sud se développe.

Les séminaires récents ont notamment abordé :

  • la discrimination et la cohésion sociale en Grèce;
  • la montée des partis et des élections xénophobes en Europe;
  • les défis de la participation et de la représentation démocratique en Grèce;
  • l’accueil et l’intégration des réfugiés;
  • la sauvegarde des droits fondamentaux dans un contexte de flux migratoires croissants;
  • la liberté des médias et les droits de l'homme.

Pour plus d'informations sur le programme, veuillez contacter directement l'école.

A propos de la Directrice

Despina Syrri est directrice de l'École citoyenne d'études politiques en Grèce depuis 2014 et est membre du Conseil d'intégration des migrants de Thessalonique. Auparavant, elle a été chercheuse invitée au Centre d'études sur l'Holocauste et le génocide à Amsterdam, ainsi que directrice de la recherche et de la coopération internationale à l'Immigration Policy Institute en Grèce. Elle a travaillé avec des agences de presse telles que Reuters et Athens News, ainsi qu'avec plusieurs instituts de recherche, dont le South East Europe Research Centre, le Berlin Migration Netzwerk, le British Council, le Centre d'études sur les réfugiés et l'EastWest Institute, sur les questions du développement post-conflit, de la migration, des réfugiés, des frontières et de l'intégration des Balkans occidentaux dans l'Union européenne. Despina Syrri a collaboré avec des organisations internationales sur des projets tels que le Pacte de stabilité pour l'Europe du Sud-Est du Conseil de l'Europe, des missions d'observation électorale et de défense des droits de l'homme avec l'OSCE et des recherches sur les centres de détention aux frontières gréco-turques avec l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne. Elle a enseigné les sciences politiques et l'anthropologie politique à l'American College de Thessalonique et est actuellement impliquée dans le développement de diplômes de troisième cycle au niveau européen sur l'action humanitaire (projet UE ‘EUPHRA’). Elle a publié plusieurs articles et chapitres de livres en grec, en slave du Sud et en anglais, et elle est l'auteure de divers articles de recherche et documentaires.