Géorgie - Ecole d’études politiques de Tbilissi (1999)

Depuis 1999, l’école d’études politiques de Tbilissi contribue à améliorer la culture politique et électorale en Géorgie et à encourager un débat public sur la démocratie. Une éducation politique, civique, légale et électorale est la base nécessaire à un environnement démocratique, pour l’assurance de l’Etat de droit et des élections équitables ce qui est le seul moyen de rétablir la confiance dans les processus politiques et électoraux, dans le système des partis politiques, le gouvernement, les médias, les entreprises et les tribunaux.

 

Ecole d’études politiques de Tbilissi
N 14, Pavle Ingorokva street
0108 Tbilisi
Tél./Fax : +995 322 922862
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site web : www.tsps.ge
Directeur : Armaz AKHVLEDIANI
 
Armaz Akhvlediani Georgia

 

« Depuis la création de l'école d'études politiques de Tbilissi en 1999, nous attirons l'attention sur le développement d'une culture démocratique au sein du pays. L'un des principaux objectifs de l'École est de montrer à la société civile qu'il est impossible de construire un État normal sans avoir construit une culture et des institutions démocratiques. L'école est le lieu où l'on réalise que la démocratie commence par soi-même et que la démocratie est l’union de personnalités conscientes, audacieuses, instruites, décentes et cultivées. » 

Armaz AKHVLEDIANI, Director

 

A propos de l’École

L’école cible des jeunes leaders travaillant dans de divers domaines (politiciens, journalistes, avocats, hommes d'affaires, représentants des secteurs non gouvernemental et gouvernemental), qui s’intéressent à et sont impliqués dans le processus de démocratisation dans le contexte du renforcement de la culture politique, juridique et électorale de la Géorgie.

Les écoles soutiennent la liberté des médias de masse et la liberté d'expression et contribue à l'éducation civique de la communauté. L'École estime qu’un environnement démocratique un Etat de droit et des élections équitables ne sont pas possible sans une éducation politique, civile, juridique et électorale appropriée. Il s'agit également d'une étape importante pour rétablir la confiance dans les processus politiques et électoraux, les partis politiques, le gouvernement et les médias, le secteur non gouvernemental, les entreprises et les tribunaux.

Pendant chaque cycle de formation, l'école propose quatre séminaires de deux jours. Divers thèmes y sont discutés, tels que :

  • • les principaux défis du processus démocratique en Géorgie;
    • le rôle de l'État de droit dans la démocratisation ;
    • des tribunaux indépendants en tant qu'aspect central des élections honnêtes ;
    • l'implication de la société civile dans le processus électoral ;
    • le système d’équilibre des pouvoirs ;
    • le rôle des médias indépendants et objectifs dans les élections libres.

Près de 60 personnes participent chaque année au programme de l'école. 30 d'entre eux sont sélectionnés sur la base de candidatures et d'entretiens, les 30 autres étant sélectionnés parmi les anciens de l'École. Le groupe est composé de jeunes hommes/femmes motivés de différents horizons qui participent directement ou indirectement au processus électoral. Ceux qui souhaitent s’inscrire sont priés de contacter l’école.

A propos du Directeur

Armaz Akhvlediani est directeur de l'École d'études politiques de Tbilissi depuis 1999. Après ses études en sciences politiques à l'Université d'Etat de Moscou et après avoir obtenu son doctorat en 1994, Armaz Akhvlediani a enseigné à l'Université d'Etat de Batumi. En 1995, il a été élu député au Parlement géorgien, où il a été le premier vice-président de la Commission des relations extérieures. Elu pour un deuxième mandat, il a été membre de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe jusqu'en 2004, tout en donnant des cours à l'Université d'Etat de Tbilissi. Depuis 2013, il est engagé au sein du parti Georgian Dream-Democratic Georgia en tant que secrétaire international. Il est fondateur et président du Centre for Democratic Audit.